Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox




Les derniers articles
Chroniques d'albums > 0000
TRACKLIST
1. Great Blue Sky / 2. I Stand / 3. Down (on the ground) / 4. It's War / 5. Make The Call / 6. Feel Else / 7. I Was Right / 8. Was Or Wasn't Here / 9. Outta My Life / 10. Gone Forever / 11. Only You / 12. You're There /
Début 2003, Yann Destal délaisse le micro de Modjo pour sortir un album au style totalement différent, aussi surprenant qu'inclassable. En effet, il s'agit là d'une suite de morceaux - jusque là c'est pas très original - qui ont tous un univers différent, et qui pourtant vont très bien ensemble... c'est un peu comme "Michèle" et "Ma Belle", sauf qu'ici, il y a 12 titres (j'ai fait une petite sélection par ici)
On commence par The Great Blue Sky, qui est bien placé au début de l'album puisqu'on peut la considérer comme l'introduction de l'album (c'est bien fait non ?). Un enchaînement de vocalises aiguës et de gros coups de piano (mais pas sur la tête), le tout donnant une sorte d'intro féerique, on se croirait chez Walt Disney. I Stand est une chanson dans la grande tradition pop, du coup pas déroutante du tout, mais pas pour autant de la soupe. Down (on the Ground) est une chanson tendance blues avec les accords du Pénitencier, une basse bien présente et un rythme presque click-n-cuts (presque, c'est pas Exciter quand même).

It's War est basé sur des mélodies graves avec un refrain répétitif mais très efficace, poussant lui dans les aigus, et aux paroles pas trop compliquées (It's War, it's war - à peu près). Make The Call s'enflamme un peu plus, avec guitare électrique à l'appui, genre faisceau laser, et montée progressive pour changements de rythmes. Feel Else joue plutôt avec les grandes traînées de violons, rejoignant un peu l'univers de l'introduction. On entend des bruits de bébés, on se croirait dans un monde tout bleu plein d'eau, une future musique pour une pub Evian en somme.

I Was Right est une vraie fresque musicale, un peu à l'image de certains titres de Queen (ah bah oui c'est pas un album avec les MN8 pour référence). Une interprétation parfaite, des cordes comme il faut, des montées bien senties, des coupures de rythmes, rien à mettre dans l'auto radio d'un jeune fan de Tuning. Was Or Wasn't Here revient un peu vers la pop, une chanson calme mais bien ficelée. Outta My Life, outre son intro style Gypsie, alterne entre l'enervé-mais-gentil appuyé par la basse et les refrains mélodieux qui relancent le morceau.

Gone Forever est une chanson qu'on verrait sans problème en générique d'une série télé américaine genre 7 à la Maison. De la pop à la sauce States mais, bizarrement, sur laquelle on accroche pas trop mal (même si on met les mains derrière la tête pour faire le lapin en hachant de la tête). Only You est donc une reprise de Genesis des Platters, très réussie là aussi (non mais j'aurais pas fait l'éloge d'une merde non plus), en changeant quelques harmonies sans casser la chanson à coup de boum-boum. You'Re There est comme une réponse à l'intro, un morceau calme, avec de la guitare style berceuse pour les grands enfants.

Cet album présente donc plusieurs styles de musique, on pourrait presque dire que c'est un disque éclectique. Oh bah oui, tiens. Yann Destal joue 95% des instruments, réalise la prod, et puis j'imagine aussi qu'il est capable de faire le café, voyez donc comment le gars est intéressant. C'est donc un album à conseiller, trouvable encore au fond des bacs à la FNAC (ouais, j'imagine que sur le net aussi), et si j'avais assez d'autocollants j'irais coller "album recommandé par nazejournal.com" sur les CD.

Vidéos

  I Stand (Live)



Un clown averti en vaut deux. C'est naze, je sais...

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb