Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Cold War Kids - Mine Is Yours (2011)

Lorsqu'en 2006, les Cold War Kids débarquent avec leur premier album Robbers and Cowards, ils se posent d'emblée comme les ambassadeurs d'un rock mâtiné de blues comme il s'en fait plutôt rarement avec une telle envergure. Leurs singles We Used To Vacation ou Hang Me Up To Dry, magnifiés par l'interprétation à fleur de peau de Nathan Willett, c'était vraiment à part dans le paysage musical. Du genre, t'as l'impression que Nathan, accoudé à son bar, te raconte les déboires de sa triste vie qu'elle est vraiment pas tout rose tous les jours. A ça, on ajoute quelques titres bien plus posés, lorgnant un peu plus encore vers le blues-rock, avec même des jeux de voix façon chorale, et un deuxième album Loyalty To Loyalty qui nous ressert le même plat en un peu moins tendre mais tout aussi digeste. Alors tout n'est pas formidable, loin de là, chacun de ces deux albums souffrant de longueurs, du genre blues minimaliste que tu joues un matin de gueule de bois alors que la bouteille de scotch n'est pas encore finie. Mais ce groupe là donne envie que l'on s'attarde sur lui.

Avec Mine Is Yours, il semblerait que les Cold War Kids aient affiné leur stratégie. A l'esthétique noire et blanche façon Nouvelle Vague des premiers albums succède un crayonné coloré. Sans changer réellement de fonds de commerce, ce troisième album offre un contenu plus lisse, moins enragé, mais aussi plus homogène. Pas étonnant donc que cet effort ait quelque peu déçu les fans de la première heure, ceux qui attendaient encore une fois que les Californiens proposent des chansons à défoncer le parquet. Mais si on ne peut plus défoncer le parquet, c'est peut-être juste que ces gars-là sont passés au carrelage (c'est une belle image, j'ai trouvé).

Entendez par là : Mine Is Yours est à mon sens l'album des Cold War Kids qui semble le plus accessible dans son ensemble. Il lui manque peut-être quelques titres absolument remarquables et incontournables, mais les sons lourds sont toujours présents (le single Louder Than Even), la voix de Nathan Willett poutre toujours autant, les guitares alternent toujours blues et rock en les mélangeant habilement. Des titres comme Royal Blue, Skip The Charades ou Finally Begin sont toujours dans cette veine de titres sans répit comme les Cold War Kids savent si bien faire. Au fond, ce qui a changé, et à l'exception de quelques rares titres comme le très bon et froid Cold Toes Maltaise, c'est justement cette impression de ne plus être sous le ciel gris d'une ville industrielle en délabrement (pensons immédiatement Manchester ou banlieue est de Saint-Brieuc, au hasard), mais, ahhhh, une éclaircie là, derrière ce gros nuage, là. Même le gospel-like habituel Out Of the Wilderness est emballant sans s'enfermer dans des vocalises de chanteuse de R'n'b qui fait tout pour passer sur NRJ.

Mais imaginer que Mine Is Yours est un album au rabais parce qu'il ne claque pas son lot de chansons revendicatives attendues est sans doute une erreur. Y voir un album imparable flanqué d'hymnes immédiats l'est tout autant. En revanche, si c'est pour remuer un peu en profitant d'un son blues-rock un peu lourd, cet album is yours (j'ai fait Anglais LV1).


TRACKLIST
1. Mine Is Yours / 2. Louder Than Ever / 3. Royal Blue / 4. Finally Begin / 5. Out Of The Wilderness / 6. Skip The Charades / 7. Sensitive Kid / 8. Bulldozer / 9. Broken Open / 10. Cold Toes On The Cold Floor / 11. Flying Upside Down

Label : Cooperative Music / EMI / Sorti le 24 janvier 2011
Écrit par mbfcs2 | Publié le 13 avril 2011


Commentaires battus
Posté par mr.suaudeau, le 17.04.2011 à 14:07 [#1]
Ah bon? Mais alors t'as fait quoi en LV1? (l'auteur a depuis corrigé en mettant "LV1" à la place de "LV2", du coup mon commentaire ne sert plus à rien, merci à lui)

Sinon je me suis arrêté au premier album, où j'avais également cette impression de très bon groupe qui n'arrivait pas à pondre les chansons que j'attendais. Du coup j'ai toujours envie de remettre le disque en attendant la révélation.
Posté par mbfcs2, le 17.04.2011 à 19:34 [#2]
Ah bah voilà, je me disais bien en l'écrivant que je disais une connerie (de plus ?).
Quand même, sur le premier album y a de quoi se faire plaisir. Même sur le deuxième, même si pour moi il y a un plus grand fossé entre les chiantes et les bonnes. Et au final, c'est ce troisième qui est le plus homogène, mais alors du coup, il manque le tube qui flingue tout. En bref, l'album incontournable, on l'attend encore. Cherches-y plutôt de bons titres, en attendant...
Posté par daniel_guichard, le 19.04.2011 à 14:00 [#3]
J'adore votre site, n'hésitez à venir faire une croisière avec moi, sur la tournée age tendre et tête de bois.
Bisous affectueux à l'endroit où tu sais.
Coquinement,
Daniel
Posté par mbfcs2, le 23.04.2011 à 10:15 [#4]
Désolé mon Daniel, je suis pris ce week-end.
Vraiment désolé, mon vieux.
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Si tu crois que ça me fait marrer

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb