Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Bloc Party - 2008 - Intimacy

TRACKLIST
1. Ares / 2. Mercury / 3. Halo / 4. Biko / 5. Trojan Horse / 6. Signs / 7. One Month Off / 8. Zephyrus / 9. Talons / 10. Better Than Heaven / 11. Ion Square / 12. Letter To My Son / 13. Your Visits Are Getting Shorter /
On a eu peur. Vraiment. Que s'est-il donc passé pour que le groupe qui avait produit des bombes comme Banquet ou Helicopter, sur un premier album (Silent Alarm) à tomber (d'épuisement à force de bouger), vienne nous abreuver d'un seul coup de bouillie électro à base de samples, d'effets de voix et surtout noyant dans la masse ses poins forts (la guitare de Russell Lissack, la frappe déchaînée de Matt Tong) ? On avait imaginé Flux, originalement écrit pour Kylie Minogue, et ajouté dans la réédition du précédent album A Weekend in the City, comme une digression. Et puis non, le nouvel album Intimacy est là, avec des sons électroniques. Sauf que. Sauf que Bloc Party n'est définitivement pas un groupe comme les autres, que si l'orientation musicale a changé, c'est surtout qu'elle a évolué, et derrière tous ces nouveaux titres, on retrouve la patte et le talent du groupe.
Bloc Party a donc décidé de faire du tuning avec sa musique. Si, à l'intérieur, le Neiman est toujours d'origine, on ne compte plus les stickers, les ailerons et les néons qui donnent ce petit côté techno pas toujours bien senti mais sur lequel on ne peut s'empêcher de poser les yeux. Même pour rire. Et même si Bloc Party a toujours une prédisposition à lorgner vers l'électro - la preuve avec l'album de remixes de Silent Alarm, ou même quelques titres des deux premiers albums qui ne peuvent pas renier leurs arrangements dans le genre (The Prayer, Hunting For Witches) - on était loin d'atteindre le patchwork de sons titubant que sont des titres comme Ares, dont le chant de Kélé, avec des "War war war war !" semble piqué à Chantal Goya, ou encore Mercury qui ressemble à de l'électro fait à la main. Et pourtant, au travers de ces deux premiers titres de l'album, impossible de ne pas y voir des titres fait pour être repris et attraper au vol ceux qui n'auront pas voulu bouger les pieds.

Bien plus que ça, au-delà des refrains basés sur la simple répétition d'une phrase et d'un mélange de sons à la limite de la prise obligatoire d'aspirine, on sait que Bloc Party n'a pas tout jeté de son talent. Du coup, au détour de quelques chansons franchement dignes de Silent Alarm et qui envoient du pâté (Halo, Talons), le groupe opère un mélange plus qu'intelligent entre les prouts numériques et leur son de base. Et ça donne Trojan Horse, un titre à l'ancienne avec une bonne dose de jeux d'effets sur la guitare, Better Than Heaven qui met du temps à installer son "clap-clap" + voix avant d'envoyer la voix de Kélé sur des craquements de synthés puis un emballage caramélisé pleine de guitares laser, ou le final Your Visits Are Getting Shorter qui découpe en lamelles les onomatopées, mais qui a le mérite de laisser sur une impression plus que bonne.

One Month Off montre que le groupe s'est (lui aussi) procuré Garage Band, et avec ses faux airs de riff de Banquet, tous les effets passent sur la voix et la guitare, bien aidé quand même par leur qualité initiale, et où les effets de la programmation électro sont bien plus que positifs. Une impression qu'on retrouve sur Zephyrus, qui fait pourtant bien peur avec son intro basée sur une boucle de click'n'cuts et quelques choeurs, sauf que c'est typiquement la chanson qui, avec ses arrangements pleins de nappes, va différencier le groupe d'un autre qui ferait joujou avec le logiciel dernier cri .

Le revers de la médaille d'un tel pari, c'est de se retrouver avec quelques titres bien faiblards où ni les arrangements, ni la base ne peuvent sauver grand chose. Les six minutes trente de Ion Square étaient franchement dispensables, même sous couvert de nous faire miroiter une quelconque fin qui déchire autre chose que l'oreiller. On n'est pas loin de faire la même constatation pour Signs dont la seule information qu'on en tire, c'est qu'ils ont su commuter le synthé sur la sonorité "Bells". Biko est sauvé par le chant de Kélé, mais c'est bien parce qu'on est sympa et que c'est encore que l'ouverture de l'album, mais le style click'n'cuts comme base rythmique, ça va cinq minutes, hein.

Intimacy nage entre deux eaux : celui de Vincennes, nouveau, de l'électro et celui, plus originel, du brit-pop-rock énervé. A tout mélanger, Bloc Party s'y perd parfois un peu, et perd par la même pas mal d'auditeurs satisfaits. Pourtant, c'est bien une erreur d'attendre d'Intimacy un second Silent Alarm ; Bloc Party a su faire évoluer sa musique, et si les arrangements en font parfois de la bouillie numérique, certains titres sont vraiment mis en valeur, et l'album vaut bien plus que ce qu'on a pu en dire.

Clips

  Talons



  Mercury

Écrit par mbfcs2 | Publié le 27 janvier 2009


Commentaires battus
Posté par poiuyt, le 27.01.2009 à 16:01 [#1]
C'est marrant, mais Bloc Party, j'aimais pas en Rock, et j'aime toujours pas en électro, je les trouve vachement réguliers, quand même...
Et puis bon, une bonne maitrise de garage band, c'est pas donné à tout le monde...
Posté par mbfcs2, le 27.01.2009 à 18:34 [#2]
Ah ça y est, dès qu'on parle des concurrents... Non mais Rubin Steiner ça va pas être possible, je connais pas.
Posté par Qui©he, le 27.01.2009 à 19:57 [#3]
Intimacy est l'un des 10 albums qui à la plus tourné dans mon itunes cet hiver.
C'est un album qui se digère, je comprends que la première écoute puisse laisser perplexe. Notamment le morceau "ZEPHYRUS" dont le disque aurait pu amplement euh..... se passer !
Posté par mbfcs2, le 27.01.2009 à 20:36 [#4]
Ah non non non, je peux pas te laisser dire ça, Zephyrus est très bon. Si si, je l'affirme, ça ne prête pas à discussion. En revanche bien d'accord pour dire qu'à la première écoute, il déroute les fans qui ne s'attendaient pas à ça et les autres qui n'ont rien à quoi se raccrocher vraiment. Mais après...
(c'était quoi les 9 autres ? Allons-y, de toutes façons les critiques d'albums ne font jamais beaucoup parler ici)
Posté par shifty, le 28.01.2009 à 10:58 [#5]
techno ? electro ???
On entend pas la meme chose...
Posté par mbfcs2, le 28.01.2009 à 12:37 [#6]
Ah ? Sans doute, parce que "mer-mer-mer-mercury" c'est pas du slam quand même...
Posté par mr.suaudeau, le 28.01.2009 à 18:34 [#7]
Tu te rends compte l'investissement mental que ça demande de trouver quelquechose de bien à ces chansons? Et puis on dirait qu'Intimacy existe en autant de versions que de magasins dans lequel il est vendu: que faut-il penser d'un Intimacy sans Talons ni Your visits are getting shorter (que je trouve nulle) ? Je tire donc d'Intimacy un mini best of de 5 chansons, éfétou.
Posté par mbfcs2, le 28.01.2009 à 19:24 [#8]
Ah bah sans Talons ni Your Visits Are Getting Shorter, l'album est d'un coup beaucoup moins bon. Mais j'ai fait cet article en pensant à toi et à ce qu'on avait dit, et si forcément c'est pas leur meilleur ni même un excellent album, il est bien moins à jeter qu'on l'avait dit, enfin selon moi.
Posté par mr.suaudeau, le 28.01.2009 à 20:39 [#9]
C'est sûr que mon best of à en tirer est passé au fil du temps de 2 titres à 5, et je suis donc d'accord avec toi. Mais j'arrive pas à parler d'album, d'une part pour les multiples moutures, et surtout parce que je ressens aucune ligne directrice, sauf celle qui montre la voix de la caricature.
Posté par mbfcs2, le 29.01.2009 à 01:37 [#10]
Oh, des groupes qui se caricaturent, y en a plein d'autres... Je suis pas sur que ce soit eux qui soient les meilleurs dans le domaine. C'est sur que sur certains titres ils en font trop, mais sur certains autres le mélange est original. Pas génial, mais pas si détestable que ça.
Posté par -Twist-, le 05.02.2009 à 02:12 [#11]
Après la guerre, je viens juste dire que j'ai jamais trop accroché à Bloc Party. Ils ont sorti des singles ultra-efficaces mais sur un album, je trouve que ça ne tient pas plus que ça la route. Beaucoup de mal à pas zapper de titres. Et notamment dans cet album... :(
Posté par mbfcs2, le 05.02.2009 à 04:15 [#12]
Certes, sur les deux derniers, faut quand même avoir la motivation de les écouter, même moi qui les aime plus que bien, j'ai du mal avec certains titres. Mais Silent Alarm, je le trouve vraiment bon, même s'il a quelques défauts d'un premier album, et au-delà des singles...
Maintenant, difficile de ne pas non plus aller dans ton sens puisque j'ai fait cet article pour dire que Intimacy, y a des trucs à en sauver...
Posté par Qui©he, le 05.02.2009 à 08:12 [#13]
Et bien moi Zephyrus me tape sur le système. Mais une seule sur tout un album c'est gérable !
Posté par mbfcs2, le 05.02.2009 à 12:34 [#14]
T'es sûre que tu voulais pas dire Signs ? Parce que s'il y en a bien une que je supprimerais d'office, j'ai pas longtemps avant de trouver laquelle...
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Tu débarques de la planète NRJ toi ou quoi ?

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb