Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Velvet Revolver - 2007 - Libertad

TRACKLIST
01. Let It Roll
02. She Mine
03. Get out The Door
04. She Builds Quick Machines
05. The Last Fight
06. Pills, Demons & Etc.
07. American Man
08. Mary Mary
09. Just Sixteen
10. Can't Get It Out Of My Head
11. For A Brother
12. Spay
13. Gravedancer
----------------
LIEN TERNET
Site officiel
DERNIERES CHRONIQUES

Warning: main(./fichiers/composants/derniers-cd.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-velvet-revolver-libertad.php on line 38

Warning: main() [function.include]: Failed opening './fichiers/composants/derniers-cd.php' for inclusion (include_path='/mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-velvet-revolver-libertad.php on line 38
Après un premier effort passablement médiocre appellé Contraband, qui aura eu le mérite de m'éviter une nuit d'insomnie à sa sortie, Slash, Duff & Matt Sorum les ex-compagnons d'Axl Rose au sein du titanesque Guns N'Roses ressortent de leur tanière hollywoodienne pour un nouvel effort.

spanish democracy ?

Libertad donc, des Velvet Revolver. Il faudrait être aveugle pour ne pas y déceler un clin d'oeil supplémentaire à leur ancien chef de troupe, qui prépare depuis de nombreuses années l'album Chinese Democracy, dont des démos parviennent au compte goutte depuis quelques mois, et qui devrait enfin débouler dans les bacs cette année, les Guns étant déjà en tournée mondiale.

Contraband était ennuyeux comme une recette de Robuchon, Libertad regorge de subtilités guitaristiques qu'on n'esperait plus de la part d'un Slash dont la flamme semblait pour le moins éteinte depuis son premier album avec le snakepit.

Dès la première balle, Let It Roll, on sent que le groupe a décidé de faire parler la poudre. Un titre parfait pour ouvrir l'album, ça tombe bien, c'est le premier. Scott Weiland, ex-chanteur des Stone Temple Pilots, chante même de façon moins linéaire, un exploit.

S'enchaînent She Mine qui ne fait pas baisser la pression, suivi d'un Get Out The Door tailladé de riffs Slashesques pur jus. Weiland se rêve en Axl Rose à la fin du morceau ce qui est à la fois amusant et excitant. She Builds Quick Machine, à la rythmique quasi pachydermique (Matt Sorum martyrise toujours autant ses fûts), le premier single, un brin moins convainquant (refrain loupé) laisse la place à The Last Fight, un titre très inspiré Beatles, donc difficilement attaquable. Aerosmith fait bien mieux dans le genre, mais n'est pas Steven Tyler qui veut.

Pills, Demons & Etc., le morceau suivant, assez creux, qualibré radios US, ne décollera jamais. American Man est d'un autre niveau, malgré des lyrics assez navrants (on a l'habitude avec Weiland), Slash maelstromise le tout et ajoute une dimension dramatique bienvenue en un solo bien senti. s'ensuit un excellent Mary Mary aux relents Alice In Chainesques qui fera meme se trémousser La Boule du Fort Boyard.

Just Sixteen ne relache pas la pression et fait place à la ballade sirupeuse Can't Get It Out Of My Head, que c'est super triste quand une nana vous quitte pour un autre mec mais qu'on peut point l'oublier, la radasse.

Assez miraculeusement le titre fonctionne plutot bien et on s'imagine aisément en train de piétiner les délicieux pieds de Keira Knightley en tentant le slow du camping de Noeux-les-mines (mais ira-t-elle seulement un jour, cela reste pour le moins incertain, pas grave, je sais meme pas où c'est). Le solo final est assez bien senti.

For A Brother est plutot lui aussi réussi, Spay anecdotique, quasi ennuyeux même, Gravedancer se révelant quant à lui etre une autre traditionnelle ballade mielleuse qui plaira à quelques boutonneuses en mal d'affection vaginal. Je passerai sous silence le titre caché, par respect pour le reste de l'album. Il servira surtout à caser le mot à la mode outre atlantique "whatever".

Au final, Libertad, dont les ventes commencent assez mal aux US, s'avère bien meilleur que son prédécesseur, et montre que Slash & co peuvent, s'ils s'en donnent un peu la peine, continuer à faire de la musique rock très correcte. Bien sur, aucun des titres de cette galette n'égale la moindre démo du prochain Guns N'Roses, mais les deux groupes ne jouent pas dans la meme cour.

Whatever.
_

_

Clips
She Builds Quick Machines


The Last Fight (Live Washington 2007)


Get Out The Door (Live Washington 2007)


She Mine (Live Washington 2007)


Écrit par Axl | Publié le 14 juillet 2007


Commentaires battus
Posté par nickyer, le 18.11.2007 à 15:47 [#1]
Oué le prochain album de GNR se fait mega attendre voir meme oublier diront certains.
Le premier album de VR était excellent et ce deuxième bien que différent et tout aussi excellent.
S'il fallait comparer GNR et VR, alors VR surpasse GNR sans hésiter car GNR sans slash, duff et matt c'est daubique... la voix d'Axl est assez bonne en studio mais en concert elle pue grave... manque de justesse, pété bien souvent car il n'arrive pas a la pousser dans les aigu...
Puis les anciens album de GNR, Axl etait ultra chiant de faire ses ptits cris stridants pendant les riffs de Slash !
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Faudrait que je pense à faire la page sur a-ha

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb