Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Thom Yorke - 2006 - The Eraser

TRACKLIST
01. The Eraser
02. Analyse
03. The Clock
04. Black Swan
05. Skip Divided
06. Atoms For Peace
07. And It Rained All Night
08. Harrowdown Hill
09. Cymbal Rush
--------------------
LIEN TERNET
Site de l'album
DERNIERES CHRONIQUES

Warning: main(./fichiers/composants/derniers-cd.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-thom-yorke-the-eraser.php on line 35

Warning: main() [function.include]: Failed opening './fichiers/composants/derniers-cd.php' for inclusion (include_path='/mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-thom-yorke-the-eraser.php on line 35
Bien que Radiohead ait toujours produit des albums de qualité, j'ai toujours eu un peu de mal à me mettre totalement dedans, à en écouter un de bout en bout. Et pourtant, des bons titres, on en trouve à la pelle. Dans ma quête d'album trip-hop et après la petite déception du dernier Archive, voici donc notre nouveau concurrent, Thom Yorke.

Le monsieur est connu, puisqu'il est le chanteur de Radiohead. Plus que ça, Thom Yorke est la tête pensante du groupe, participant aux artworks, et imposant sa patte sombres sur les chansons du groupe. The Eraser est son premier album solo, tel un Martin Gore moins frisé, qui n'annonce en rien la fin de Radiohead, juste une incartade pour se faire plaisir (manquerait plus qu'il s'y soit emmerdé).

La plupart des titres tirent vers le minimalisme absolu, avec une rythmique facilement faisable avec une boîte de tic-tac et deux cuillères en bois. Les mélodies sont elles aussi très discrètes, mais surtout pas inexistantes. Au fil des écoutes, elles se font même prédominantes, et le chant de Yorke prend toute son ampleur (Wouh elle en jette ma phrase !).

Le premier titre éponyme, The Eraser donc, donne d'ailleurs le la, avec un gimmick mélodique collé à des sons electro minimalistes, à la limite du trip-hop, avec quelques notes de piano.

C'est d'ailleurs une bonne partie des neuf titres de l'album qui sont dans le même registre, à commencer par Analyse, sans doute une des plus poussée dans la mélodie, mais dans une production toujours aussi minimaliste qu'impeccable.

C'est le cas également du premier single extrait de l'album, Black Swan (rien à voir avec Philippe) ou encore de And It Rained All Night ou du superbe Harrowdown Hill qui réussit à jouer sur la voix pour faire vivre la chanson sur une rythmique completement linéaire.

Le reste de l'album joue plus sur la carte de la musique expérimentale, comme sur Cymbal Rush, où, s'il n'y a encore rien à reprocher à la voix de Thom Yorke, le fond est digne d'une conversation avec des martiens; The Clock nous offre des vocalises boostées par une rytmique omnipresente, tout le contraire d'un Atoms For Peace où c'est vraiment Yorke qui porte la chanson. Enfin, Skip Divided et son chant un brin stressé, monocorde et grave ferait presque penser à une incantation indienne.

En clair, The Eraser s'impose comme un album réussi, très minimaliste, mais qui crée parfaitement un univers dans lequel Yorke nous emmène. L'ensemble est un peu repoussant au début, c'est pas non plus le disque le plus gai de la Terre. C'est presque tout plein de click'n'cuts, ça n'a pas l'air plus poussé que ça à l'écoute (alors que ça l'ait bien plus qu'on pense, suffit de mettre l'autre oreille). Bref, un disque franchement miam, à conseiller fortement aux amateurs du genre.
_

Écrit par mbfcs2 | Publié le 17 juillet 2006


Commentaires battus
Posté par Brugsbier, le 10.08.2006 à 00:00 [#1]
Dans la même lignée (familiale), je vous conseille The Unbelievable Truth, groupe fugace composé du frère de Thom Yorke, et leur excellent album Almost Here ! :-)
Posté par Axl, le 27.08.2006 à 00:00 [#2]
j'aime assez l'album, meme si bon ça ressemble trop à du radiohead pour moi, il aurait pu mettre de l'accordéon ou chépa. je lirai ça + tard
Posté par mbfcs2, le 29.08.2006 à 00:00 [#3]
De toutes façons l'article reste en ligne hein !



(j'ai appellé Thom, il m'a dit qu'il avait contacté les Musclés pour le prochain)
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
J'ai jamais vu une tête comme ça

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb