Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Malajube - 2006 - Trompe l'oeil

TRACKLIST
01. Jus De Canneberges
02. Montréal -40°C
03. Pâte Filo
04. Le Crabe
05. La Monogamie
06. Ton Plat Favori
07. La Russe
08. Fille A Plumes
09. Casse-Cou
10. Etienne D'Août
11. St-Fortunat
12. La Fin / Le Grand Gallion
--------------------
LIEN TERNET
Site officiel
DERNIERES CHRONIQUES

Warning: main(./fichiers/composants/derniers-cd.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-malajube-trompe-l-oeil.php on line 38

Warning: main() [function.include]: Failed opening './fichiers/composants/derniers-cd.php' for inclusion (include_path='/mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-malajube-trompe-l-oeil.php on line 38
Le problème avec les disques, c'est qu'ils ne savent pas très bien nager (d'ailleurs je ne vous conseille pas d'essayer de les mettre à la mer, sauf si on a eu la mauvaise idée de vous offrir une bouse). Du coup, c'est avec une bonne année de retard que Trompe L'Oeil, le second album des Quebécois de Malajube, arrive en France. Non mais revenez ! C'est pas parce que je dis Québec que vous devez penser à Celine Fion ! Vous, hein !

A croire qu'on est plus capable de trouver en France des bons groupes de rock (chose qui est d'ailleurs completement fausse, le jour où on arrêtera de faire passer un groupe pour le renouveau du rock dès que le chanteur a une frange avec du gel), le Québec nous envoie avec Malajube un vent nouveau. Va falloir mettre une écharpe... Bien difficile de classer Trompe-L'Oeil, entre power-pop (c'est à la mode), rock pur ou même chanson par moment. Mais est-ce qu'on a vraiment besoin de classer ? J'aurais du me poser la question avant, tiens.

Après une courte mise en bouche sur Jus de Canneberges, les quatre garçons dans le blizzard annoncent la couleur avec le single Montréal -40°C : au cas où la géographie n'est pas votre amie, l'accent finit de vous convaincre que Montréal n'est pas dans le Limousin. Le titre, très efficace, alterne les pa-pa-palap difficiles à ignorer et les couplets enlevés, le genre de chanson pour se lever du bon pied, même si j'ai toujours cru que c'était impossible. Pâte Filo a tout de la chanson pop-rock de base, avec un regain de batterie, presque un peu trop passe-partout pour le coup.

On retrouve souvent dans les chansons de Malajube une recette assez efficace, avec quelques aïgus, des changements de tonalité en plein morceau, et des bonnes reprises à base de riffs qui tâchent (mais pas trop) et de batterie qui s'en mêle sans s'emmeler (celle-là elle est pour moi). C'est - oh le hasard - le cas sur Le Crabe, avec son gimmick (on gagne des points quand on utilise ce mot ?) dont le français moyen que je suis a bien du mal à analyser les paroles (une constante sur tout l'album d'ailleurs), mais qui fait du bien aux oreilles (vous aurez bien pris soin d'enlever votre bonnet n'est-ce pas). La Monogamie, qui, avouons-le, est mon titre préféré (ouais je me lâche), est un patchwork où il est impossible de dégager un refrain, dans une structure disons, hum - j'ose ? -, recursive, ou un truc dans le genre. Les amateurs apprécieront un schéma du style 1-2-3-4-3-4-2-1-2-3-4-3-4-2. Vous n'avez rien compris ? C'est normal. Contentez-vous de considérer ce titre comme un enchaînement continu de passages envoûtants, hum, dont la fin en choeurs fait chaud, au coeur, hein.

Ton Plat Favori change complètement de registre, basé sur un air de piano qu'on croirait sorti de chez Shirley & Dino. Histoire de déconcerter complètement, La Russe propose rapidement un vomito entre refrain power-pop, fond presque électro et rap quebécois. Fille A Plumes est plus conforme au début de l'album, avec refrain crié noyé dans le flou flot de guitares et une rythmique bien présente. On regrettra peut-être les paroles entre... hum... pas de gros mots (Mes yeux veulent croire / Tes yeux voient noirs) et du presque Partenaire Particulier (Pieds nus dans la rue elle s'enfuyait de nous quatre sans dire un mot).

Avec son intro calme, Casse-Cou surprend par ses refrains nitro (je suis en grande forme là). C'est donc une alternance de couplets gentillets et de refrains qui prennent les tripes, d'autant plus que le titre regorge de bons mots (Nom d'un chien, tu chantes comme un chat, Nom d'un chien, tu fais chier), avant d'enchaîner sur ce qu'on pourrait décrire comme la ballade de l'album, Etienne D'Août. La mélodie, assez évidente et couplée à celle de la voix, reste très agréable, conservant le côté pop sans tomber dans le mièvre, bien au contraire. Sur la même lignée, St-Fortunat est également un titre calme, posé, avec ses notes d'aigus, à écouter morfondu dans sa peau de bison. Hein ?

Trompe-L'Oeil se termine par La Fin, qui a le nom de sa charge, et un bonus track, Le Grand Gallion, dont il est bien difficile de dire quoique ce soit, puisque c'est un bonus track, donc analyser un bonus track, hein. Oh. Enfin on va pas se fâcher pour ça, parce qu'il s'agit là d'un album très frais, (comme des apérifrais ?) et pas seulement parce qu'il vient du Québec. Alors si l'accent chantant et les paroles parfois déconcertantes jouent, c'en serait dommage d'oublier les compos chiadés qui font de cet album une réussite.
_

_

Clips
Montréal -40°C


Etienne D'Août


Fille A Plumes


Pâte Filo

Écrit par mbfcs2 | Publié le 06 juin 2007


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Mc Gyver, s'il était aveugle, il serait rien

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb