Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Lunactic Age - 2004 - Peau Neuve

TRACKLIST
01. Echo
02. Hypersensible
03. Le Souffle
04. C'est La Vie
05. La Fille Qui Rêve Pour Moi
06. J'Aime
07. Elle Nous Quitte
08. Comme Au Cinéma
09. Demain
10. On Saigne On S'Aime
11. Peau Neuve
12. Warsaw
--------------------
LIEN TERNET
Site officiel
DERNIERES CHRONIQUES

Warning: main(./fichiers/composants/derniers-cd.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-lunatic-age-peau-neuve.php on line 37

Warning: main() [function.include]: Failed opening './fichiers/composants/derniers-cd.php' for inclusion (include_path='/mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-lunatic-age-peau-neuve.php on line 37
Il est vrai qu'avec un tel nom et une telle pochette, on pourrait croire de loin que Lunatic Age est un groupe de rappeurs. Mais bon, pas à une connerie près, quand j'ai vu l'affiche pour un de leur concerts près de chez moi (ce qui est assez rare il faut le souligner), j'ai été faire un tour sur leur site, et j'ai découvert que ces monsieurs faisaient le morceau que j'avais déjà entendu à la radio.

Finalement, Peau Neuve est un album de rock, hum, faudrait bien en faire un article dans le NazeJournal.

Echo qui est le premier titre de l'album introduit bien la couleur de l'album : une grosse guitare rythmique limite bourrine et des refrains plus mélodieux, pour un tout carré.

Hypersensible reprend donc la même recette, avec montées en bonus et une bonne énergie dans la voix qui heureusement ne va pas dire bonjour à Lara Fabian. On voit arriver des effets micros bien maitrisés, bravii.

On ne change pas une équipe qui gagne : Le Souffle reprend des bases de couplets assez hachés avec une progression qui amène sur des refrain et une fin lancinante (oh le mot trop classe).

C'est La Vie est le premier single de l'album, et si les paroles ressemblent assez à un poème de Gérard de Suresnes (j'ai fait de toi la reine / j'ai fait de toi le rêve / j'ai fait de toi le trésor...), le final est assez emballant, puisque c'est une chanson basée sur l'énergie de sa musique, je présume qu'on doit pas essayer d'y trouver une quelconque philosophie.

La Fille Qui Rêve Pour Moi (ou "de moi" selon les differents tracklistings du livret et du CD, sans doute une erreur qui fera parler dans 10 ans, comme Waiting For The Night (To Fall)) fait péter les cordes pour une chanson qui reste calme malgré la batterie bien-bien présente et les enervements obligés du rock.

J'aime est dans la lignée de C'est La Vie : des paroles limites neu-neu (sauvées quand même par un refrain réussi) sur une musique qui fait le boulot.

Elle Nous Quitte apporte un nouveau souffle à l'album puisqu'il s'agit d'une chanson qui reste sur le même ton sur toute sa durée, sans non plus être monotone (oui alors là faut saisir la nuance, j'avoue que c'est pas non plus super facile).

Si elle porte le même nom qu'une chanson d'Alain Delon, Comme Au Cinéma propose une rythmique assez inhabituelle, batie autour d'un refrain finalement efficace. En prime, c'est cette chanson qui contient le cri du rockeur qu'on attend tous.

Demain est, comme Elle Nous Quitte, assez uniforme, mais heureusement, on aperçoit quelques énervements qu'on avait un peu tendance à oublier.

Avec un rythme un peu plus rapide, On Saigne On S'Aime regroupe finalement les élements de base de l'album : des riffs de guitare, des couplets energiques, un pont en montée et un refrain qui casse le rythme et joue le rôle du passage mélodieux et limite émouvantif, et un break decrescendo (putain la classe les réferences musicales).

Peau Neuve allie le presque-cri aux effets micros du refrain, et les guitares hachées, mais le résultat est satisfaisant.

Enfin, Warsaw est une reprise de Joy Division et évidemment je ne connais pas la version originale, donc je me contenterai de dire que ce titre permet au groupe de s'amuser avec les instruments avec les changements de rythmes en particulier.

Au final, Peau Neuve alterne les morceaux calmes et les morceaux sans reflexion (qui satisferont donc les adulefans) pour sauter partout et secouer la tête (je ne cache pas que parfois je suis moi aussi pris de ce spasme totalement ridicule), souvent basé sur les mêmes recettes.

Il n'en reste pas moins (classe aussi cette phrase, je vais la mettre dans toutes les critiques CD) que l'on trouve bon nombre de bons morceaux, dont le premier single, c'est selon ce qu'on cherche aussi.
_

Écrit par mbfcs2 | Publié le 28 février 2005


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
J'aimerais pas avoir la gueule de biais

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb