Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Garbage - Version 2.0 (1998)

Je me souviens assez bien du jour où j'ai acheté Version 2.0. J'avais entendu quelques jours auparavant quelques titres de cet album, et alors que ma passion pour les compils d'EuroDance tendait à décroitre, c'était bien pour en acheter une nouvelle que je m'étais rendu dans l'hypermarché du coin. Pourtant, ce jour-là, et même si ça devait représenter un découvert sur l'argent de poche, il faut croire que j'avais enfin envie de plonger dans de vrais albums. Non pas que ce soit le premier, mais on n'en était pas loin.

Nous sommes alors en 1998. A la radio, les groupes rock et assimilés emmenés par des filles se sont faits de plus en plus fréquents : si Texas a déjà abordé son virage pop, le Hole de Courtney Love a son moment de gloire, K's Choice a un joli succès d'estime, The Cranberries ne sont pas encore insupportables, et j'en oublie surement. Les orientations électro du milieu des années 90's, à la manière du remix du Professional Widow de Tori Amos, ont déjà un peu déteint sur le premier album remarqué de Garbage, groupe porté par la rousse Shirley Manson, et sorti trois ans avant. Et c'est peu de dire que ces arrangements électro sont omnipresents sur Version 2.0, le deuxième album du groupe. L'ensemble des douze titres qui le compose est tendu, électrique ; les guitares sont lourdes, le son a la limite de la saturation, mais tout est sous controle.

Je me souviens aussi bien de la claque reçue à l'écoute de Temptation Waits, le premier titre de cet album, avec sa montée inarrêtable. Pas vraiment le temps de s'échauffer. C'est un peu le leitmotiv de cet album, bon nombre de titres sont basés sur une montée en puissance autour de refrains imparables et ravageurs. A ce titre, les principaux singles d'un Version 2.0 qui en accouchera de six au total, à savoir le rageur I Think I'M Paranoid et l'effrené Push It, sont des vitrines parfaites de l'explosivité de cet album. Il donne cette impression d'être pris dans une course sans fin sur des titres dynamiques comme Special, Sleep Together et dans une moindre mesure When I Grow Up, qui s'offrent le luxe de ne pas oublier de créer une vraie mélodie en route. Les haletants Hammering In My Head et Dumb, n'hésitant pas à jouer un maximum des effets, notamment sur la voix de Shirley, explorent une face plus torturée. Quant au fantastiquement rutillant Wicked Ways, il est le parfait résultat de la volonté de Garbage de faire de cet album la rencontre entre une pop classique et un son actuel.

Dans cette course éffrénée, Version 2.0 nous offre quelques haltes. La discographie de Garbage en offre de nombreuses preuves, le groupe a la main pour réussir ses titres plus posés (It's All Over But The Crying sur Bleed Like Me, Cup Of Coffee sur BeautifulGarbage, Milk sur Garbage, pour ne citer qu'eux). Ici, les lourds et lancinants refrains du fluet Medication, le faussement trip-hop The Trick is To Keep Breathing et le passionnel final You Look So Fine sont tout aussi empreints d'accents électros qu'ils sont exempts de mièvrerie, et viennent parfaitement complèter le tableau de ce Version 2.0.

A plus y réflechir, Version 2.0 est un album qui consacre toute une frange de la musique des années 90, celle qui aura raté de peu la montée en puissance du grunge, outrepassé l'EuroDance et laissé de côté la brit-pop pour mâtiner sa pop d'arrangements électroniques. Garbage en livre un parfait instantané, et le mieux dans tout ça, c'est qu'il n'a pas pris de rides.

Tracklist
1. Temptation Waits / 2. I Think I'm Paranoid / 3. When I Grow Up / 4. Medication / 5. Special / 6. Hammering In My Head / 7. Push It / 8. The Trick Is To Keep Breathing / 9. Dumb / 10. Sleep Together / 11. Wicked Ways / 12. You Look So Fine

Durée : 49:34
Label : Warner Bros. Records
Sorti le 11 mai 1998
Écrit par mbfcs2 | Publié le 03 juin 2012


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Ploum ploum ploum

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb