Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

The Sunshine Underground - Nobody's Coming To Save You (2010)

Les revoilà ! Bougez les meubles, faites de la place, il n'est pas impossible que vous ayez une envie incontrôlable de remuer du popotin... Alors que la plupart de leurs petits camarades de la nouvelle scène indie/brit-pop (choisissez le combo que vous voulez) apparus au milieu des années 2000 s'est empressé de produire une second - voire un troisième - album avant que le soufflé ne retombe, The Sunshine Underground a pris le temps de la réflexion (presque quatre ans) pour sortir Nobody's Coming To Save You, leur deuxième album.

Autant dire que leur son a eu le temps d'évoluer... Et pourtant pas du tout : ce deuxième effort pourrait être le complément de leur premier album, Raise The Alarm, tant les recettes sont identiques. On n'ira pas à dire que les chansons sont interchangeables, mais dans l'esprit, on n'en est pas très loin. The Sunshine Underground conserve les mêmes bases, à commencer par la voix criarde de Craig Wellington et des riffs de guitares qui ne tardent pas à imposer le rythme. La sortie de l'EP Everything, Right Now, fin 2009, avait pourtant laissé entrevoir quelques ouvertures vers des rythmes plus lents. Mais il faut croire que The Sunshine Underground tient à son statut de groupe nu-rave.

A vrai dire, on ne s'en plaindra pas, on est même un peu venus pour ça, finalement. 10 chansons, un peu plus d'une quarantaine de minutes, c'est tout juste ce qu'il nous fallait, juste assez pour ne pas en avoir trop, juste assez pour ne pas non plus rester sur sa faim. Et si les titres ont tous une structure plus ou moins similaire, on n'ira pas jusqu'à les confondre aussi facilement. En fait, chacun trouvera la chanson qui lui parlera, et si j'ai une préférence pour A Warning Sign ou Spell It Out qui offrent des refrains qui explosent tellement qu'il est impossible de ne pas les chanter, impossible de mettre de côté les autres titres sans temps morts que propose cet album.

Les arrangements et l'emballage de cet album ne laissent finalement que peu de répit, si bien que même quand le groupe s'aventure dans des chansons plus calmes comme Change Your Mind ou Any Minute Now, on trouve toujours de quoi se raccrocher, un refrain criard ou un beat claqué en fond qui donne envie de taper du pied. Bon, on est quand même obligé de constater qu'on les préfère quand ça bouge pour de vrai, le final The Messiah laisse presque comme un manque d'entrain - bien qu'on soit incapable de s'endormir dessus pour autant (et ça fait mal de dormir sur un disque).

Parce que quelque soit la direction prise, entre les accents funk de In Your Arms ou ceux plus électro-dance de Here It Comes, même quand on croit se perdre un peu, il y a toujours une mélodie pour nous rattraper. Alors, certes, ça ne réinvente pas la musique, et je crois qu'il faut bien avouer là que The Sunshine Underground est la rencontre parfaite entre l'Eurodance de ma jeunesse et l'indie pop que j'écoute aujourd'hui, ce qui en fait un partenaire idéal de mes tympans. Et si on peut se demander si The Sunshine Underground ne prend pas un risque à s'enfermer dans un style si particulier, en attendant, Nobody's Coming To Save You s'inscrit comme un album idéal pour remuer le popotin et se lâcher (quel bonheur de chanter à s'époumoner sur ces titres). Pas indispensable, c'est sûr, mais sacrément attirant !


TRACKLIST
1. Coming To Save You / 2. Spell It Out / 3. We've Always Been Your Friends / 4. In Your Arms / 5. A Warning Sign / 6. Change Your Mind / 7. Any Minute Now / 8. Here It Comes / 9. One by One / 10. The Messiah

Label : City Rockers / EMI / Sorti le 1 février 2010


Clip

  Coming To Save You

Écrit par mbfcs2 | Publié le 15 juillet 2010


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Depuis le Juste Prix, je ne regarde plus TF1

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb