Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Julian Plenti - Julian Plenti is... Skyscraper (2009)

TRACKLIST
1. Only If You Run / 2. Fun That We Have / 3. Skyscraper / 4. Games For Days / 5. Madrid Song / 6. No Chance Survival / 7. Unwind / 8. Girl On The Sporting News / 9. On The Esplanade / 10. Fly As You Might / 11. H

Label : Matador / Sorti le 4 août 2009

Après le troisième album d'Interpol sorti en juillet 2007, la mise en boîte du prochain opus du groupe est un peu un serpent de mer, avec ses rumeurs de sessions d'enregistrement et ses dates de sortie fantaisistes. Du coup, pour tromper notre impatience, Paul Banks a décidé d'enfourcher ses plus beaux chaussons, a troqué ses habits noirs pour une chemise bleu ciel et son nom de scène contre un Julian Plenti du plus bel effet (sic). De loin, ça avait de quoi laisser perplexe.
Difficile d'imaginer un projet solo d'un artiste dont la voix est si particulière et identifie à elle seule Interpol ; pourtant Paul B... pardon, Julian Plenti, se fond à merveille dans les clichés des trips perso, en quelque sorte une virée plus intimiste dans son monde. Là où c'est fort, c'est que sans qu'on ait vraiment l'impression d'être loin du son d'Interpol (on pourrait difficilement penser qu'il allait la jouer techno, de toutes façons en chaussons c'est pas possible), on arrive sans trop de mal à s'imaginer ailleurs. En même temps, c'est aussi pour ça qu'Interpol est un groupe (les 3 autres musiciens formant donc, si vous avez suivi, la frange "Inter"). Et encore, Julian Plenti (va pour ça) s'offre le luxe d'inviter le batteur Interpolien, Sam Fogarino, sur le single central de l'album, Games For Days. Un titre relevé, le plus relevé sans doute d'un album qui ne cesse d'osciller entre les morceaux remuants et les ballades fluettes.

A ce titre, Julian Plenti s'en sort plutôt bien, nous proposant ici des morceaux épurés style feu de camp (On The Esplanade qui se révèle être la ballade clichée mais parfaitement exécutée, No Chance Survival aussi mélancolique que cristalline, le dépressif Madrid Song qui nous ressort la bonne formule du piano et cordes), ailleurs des titres plus conceptuels (Skyscraper qui monte délicatement avant d'entourer la voix, le bizarre final H qui a du prendre des sons auprès de tribus amazoniennes). Si on s'en sort avec quelques moments de flottement, on n'échappera pas au style minimaliste renforcé ça et là de bons arrangements qui donnent un vrai univers personnel à l'album.

Un univers affiché depuis l'entrée aussi lancinante qu'entraînante Only If Your Run, jusqu'à son pendant (presque) final Fly As You Might, en passant par Girl On The Sporting News qui ferait presque passer Julian Plenti pour un Chris Rea avec ses virgules de guitares. Reste à savoir si la comparaison est flatteuse... Pour autant, Julian Plenti is... Skyscraper est un album où on aura loisir de ne pas sombrer dans la caricature de l'album défaitiste, noir et plus mou que mélancolique. Alors, c'est sur, les chansons plus enlevées ont parfois du mal à véritablement séduire, entre Unwind et ses trompettes à la limite du mauvais goût et Fun That We Have dont on se demande si elle va se finir un jour. Mais on ne pourra pas reprocher à Julian Plenti d'avoir réalisé un album à son image, qui affiche toute la panoplie du chanteur : tantôt mélancolique, parfois fantaisiste, souvent surprenant, complètement personnel. Un peu comme s'habiller classe et mettre des chaussons.

Clip

  Games For Days

Écrit par mbfcs2 | Publié le 01 octobre 2009


Commentaires battus
Posté par mr.suaudeau, le 01.10.2009 à 18:10 [#1]
Ouais, un bien bel album, que je comparerais pour ma part à un voyage en train de nuit. Cependant, plusieurs remarques, comme d'hab':
-c'est pas des chaussons, c'est des mocassins! Va falloir réviser ta culture aztèque.
-Only if you run... Pardon, j'ai vomi. Au moins, Popol pourra pas tomber plus bas.
-Elles sont très bien les trompettes de Unwind
-La batterie de Fun that we have est géniale.
Posté par mbfcs2, le 01.10.2009 à 18:28 [#2]
Marrant ça, je trouve Only If You Run très réussi. Parfaite pour une intro. Fun That We Have me fait la même impression que quand elle est arrivée en avant-première : c'est gentil, mais merde ça tourne en rond. Quant aux trompettes, elles sont à la limite du mauvais goût, mais va savoir de quel côté... franchement, il faut le révélateur.
Sinon je suis sur de l'avoir vu en chaussons aussi.
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Et bon appetit bien sûr

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb