Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Le NazeBlog de l'Euro 2008

Euro 2008 : Dans le cul lulu
En juin ce sera bien - Tirage au sort de l'Euro 2008

Ce dimanche 2 décembre, c'est l'Europe du foot qui serrait les fesses pour le tirage au sort de la phase finale de l'Euro 2008, qui se déroulera en juin prochain en Autriche et en Suisse, l'autre pays du Kung-Fu.

Seize équipes à mettre dans quatre groupes, préalablement réparties en quatre paquets suivant leur derniers résultats. Les quinze meilleures équipes Européennes donc, plus l'Autriche [1], pour des groupes forcément relevés. Tirage au sort qui serait forcément compliqué pour la France, mise dans le quatrième chapeau, et qui devait se taper de gros morceaux.

Groupe A
Suisse, République Tchèque, Portugal, Turquie

Le foot comme on l'aime (photo TSR)
Un groupe où le Portugal devrait pouvoir bien s'en sortir. Ils restent sur deux bonnes performances (demi-finale de la dernière Coupe du Monde, finale du dernier Euro), une équipe qui est capable de faire du beau jeu quand elle ne se prend pas dans ses propres filets (de pêche) à jongler douze fois avant de tomber dans la surface. Derrière, la Suisse chez elle peut cadenasser le jeu et sortir du groupe, d'autant plus que c'est elle qui va gagner l'Euro. Quant à la République Tchèque, elle n'a plus vraiment de grande star dans son effectif mais gagne toujours autant. Justement, le fait d'en parler moins, de moins les attendre au tournant comme ce fut le cas pour la dernière Coupe du Monde (battus par l'Italie et le Ghana) peut les aider. La Turquie ne fait plus parler d'elle depuis le mondial 2002, ce sera l'occasion pour eux de se reprendre.

A ne pas manquer :
- Un remake du Suisse-Turquie qui avait fini en Street Fighter dans les couloirs du vestiaire lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2006.
- La nouvelle coiffure de coiffure Cristiano Ronaldo.
- Les jeux de mots fins sur le duel Marek Jankulovski / Quaresmoi.

Groupe B
Autriche, Croatie, Allemagne, Pologne
C'est le méga banco pour nos amis Allemands. Bien sûr, la Croatie a terminé devant l'Angleterre pendant les qualifications, et ils ont Slavan "Belmondo" Bilic comme sélectionneur (mais si, le superbe comédien qui avait privé l'entraîneur de la meilleure équipe de Ligue1 de finale de Coupe du Monde). Bien sûr, la Pologne ne peut pas rater encore une fois une phase finale après les deux dernières Coupes du Monde bien foireuses. Bien sûr, l'Autriche peut se réveiller à domicile. Mais quand même. L'Allemagne, troisième de "sa" dernière Coupe du Monde, a un boulevard devant elle, elle peut même se permettre un coup de mou comme pour ce match mémorable de l'Euro 2004 face à la Lettonie. Il fallait un groupe plutôt facile, et c'est pour les Allemands. En plus, ils jouent contre leurs voisins polonais et autrichiens, ça va être une belle fête. Et s'ils perdent, on peut plus rien pour eux.

A ne pas manquer :
- Le retour du Allemagne-Autriche. Heureusement pour elle, l'Algérie n'est pas qualifiée pour l'Euro.
- Un succulent Autriche-Pologne qui promet du beau football.
- Un camaieu de rouge et blanc sur le groupe, ce sera toujours ça.

Groupe C
Pays-Bas, Italie, Roumanie, France
Nous y sommes. Le groupe qui pue, c'est pour nous. La France était quasiment assurée de tomber contre un gros, et c'est à la fois l'Italie et les Pays-Bas qui nous tombent dessus. On aura au moins la chance de voir de grandes rencontres... La Roumanie fait figure de petite équipe, mais il faudra la battre aussi, en ouverture de notre Euro. Bref, un groupe qui sent des aisselles. Bon, on reste sur deux nuls et une victoire au but en or contre les Italiens en phases finales. Bon. On reste aussi sur une défaite contre les Hollandais, mais elle nous arrangeait, bon. Les Roumains, on les a battus en Angleterre, en 1996. Bon. Mais quand même... Alors oui, c'est bien de prendre des grosses équipes, il n'y a que des grosses équipes, il faut rentrer dans la compétiton tout de suite. Mouais. Contre l'Autriche, j'aurais pas dit non. Mais au moins, on verra du foot !

A ne pas manquer :
- La spéciale dédicace de Ribery qui met un coup de boule à Materrazi.
- Voir si Drenthe et Babel valent plus que Benzema et Nasri.
- Le France-Italie par Thierry Roland et Jean-Marc Ferreri.
- Les litres de taillefine à ingurgiter.
- Le quadruplé de Sidney Govou face à Buffon.
- Le tir au but feuille-morte-talonnade de Trezeguet face à Buffon (pour le 6-0)
- La Roumanie qui se qualifie en rigolant.

Groupe D
Grèce, Suède, Espagne, Russie
Un groupe de toutes les couleurs, ce groupe D. Une Espagne qui a gagné son seul titre en 64 (mais déjà à l'Euro) et qui tentera de faire mieux que d'habitude (avec un quart contre les Français par exemple, pour mettre Thuram à la retraite comme Zidane en 2006), une Grèce qui ne joue plus que les Euro (avec un quart contre les Français par exemple pour mettre Thuram à la retraite, comme Desailly en 2004), une Suède qui fait peur avec un Toulousain, un Rennais et un Lyonnais dans ses rangs, et une Russie qui a pourtant tout fait pour laisser l'Angleterre se qualifier, avec un Guus Hiddink spécialiste des phases finales. Un groupe finalement assez ouvert, où l'Espagne peut enfin faire quelque chose.

A ne pas manquer :
- Un Grèce-Suède digne des plus belles parties de Risk.
- Le ciseau acrobatique de Ibrahimovic qui le dédicace à tous les fans de l'Inter.
- Le pointu sur le poteau d'Elmander qui le dédicace à tous les toulousains.
- Une indigestion de feta sur Krisprolls et de caviar à la Paëlla.


On est encore bien loin de cette phase finale pour tenter de faire des pronostics, sans compter les éventuels bléssés et les formations surprises qu'on retrouve toujours. On peut juste constater que beaucoup d'équipes se retrouvent après des éliminatoires communs, que l'Allemagne a le cul bordé de nouilles (et retrouvera peut-être une République Tchèque déjà affrontée lors des éliminatoires), et qu'on se prend un groupe de morfales dans les dents, mais à la portée d'une grande équipe de France (dans les 1m80 par là), surtout, à la portée d'une équipe qui veut gagner.
Notes du bas de la page (ou un peu avant)
[1] Ca commence déjà à vanner.
Écrit par mbfcs2 | Publié le 02 décembre 2007


Commentaires battus
Posté par Dédé, le 02.12.2007 à 16:37 [#1]
Bel aticle qui résume bien la situation. J'attend avec impatiente le quadruplé de Sydney Govou contre l'Italie. Concernant l'Espagne je pense qu'encore une fois ils ont le potentiel pour ne pas sortir du groupe de qualifs. Un groupe qui contient quand meme le champion d'Europe en titre (ce que tu ne mentionnes pas). Pour le reste je suis d'accord. Et autre chose je suis bien content qu'on ne se tape pas encore la Suisse parce que bon c pas que je n'aime pas la ligue 2 mais pendant la coupe d'Europe j'attend un autre niveau.

Allez felicitation pour ce postsh assez lucide. Et rendez-vous en Juin Aperifoot. Fo que j'aille acheter mes confetis.
Posté par mbfcs2, le 02.12.2007 à 18:08 [#2]
Ouah l'autre, il est fan de Lyon et il sait même pas écrire Sidney Govou. Mais je m'en fais pas, quand son nom sera sur l'arc de triomphe, tu t'en souviendras.
Et je ne mentionne pas le champion d'Europe en titre parce que personne ne sait qui c'est.
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
Ploum ploum ploum

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb