Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

The Sunshine Underground - Raise The Alarm (2006)

TRACKLIST
1. Wake Up / 2. Put You In Your Place / 3. Dead Scene / 4. The Way It Is / 5. Commercial Breakdown / 6. Somebody'S Always Getting In The Way / 7. Borders / 8. Panic Attack / 9. I Aint Losing Any Sleep / 10. My Army / 11. Raise The Alarm

Label : City Rockers/ Sorti le 28 août 2006

Commençons par ce qui fâche : c'est évident que pour celui qui n'arrivera pas à rentrer dans l'univers de l'album, il n'y verra qu'un énième Bloc Party dansant ou un Hard-FI survitaminé, avec 11 titres qui ne varient que d'un accord. Pour les autres, il y a sans doute plus à avoir. En fait, c'est plus dans l'ambiance qu'il faut chercher quelque chose. Cet album est clairement fait pour bouger son gros / petit / moche cul, ou accessoirement la tête, c'est selon le lieu aussi. Et pour ceux que je vois venir avec leurs gros sabots même s'ils ont pris la peine de se déchausser, The Sunshine Underground refuse de voir l'avenir du rock anglais dans Kasabian ou Oasis. Non mais.
On retrouve donc sur Raise The Alarm 12 titres musclés, pour la plupart menant à la gueulante du chanteur Craig Wellington (oui j'ai regardé sur Wikipédia et je vous merde). On démarre fort avec un Wake Up qui ferait même bouger une grand-mère en proie à une crise hémorroïdaire. On notera que la plupart des titres est porté par des lignes de "oh oh oh" ou de "ah ah ah", mais sans oublier cette touche rock essentielle pour ne pas passer pour de la techno quand même, comme sur Put You In Your Place. Les titres sont construits en montée, comme l'imparable The Way It Is ou encore I Ain't Losing Any Sleep. Et même quand ils s'essayent à baisser le tempo, Somebody's Always Getting In The Way s'intègre parfaitement, avec ses voix doublés et son rythme en rupture.

Faut pas croire, ses quatre gars-là ont quand même mis de la mélodie dans leur album, comme en témoignent Dead Scene ou Raise The Alarm. Les titres sont particulièrement prenants, les paroles, pour peu qu'on les comprennent (pas sur qu'un anglais les capte complètement d'ailleurs) sont d'un bon niveau pour ce genre de musique, le chant bien assuré. Et puis l'essentiel, c'est que cet album, pour peu qu'on veuille bien rentrer dans le jeu du remuage-de-popotin, fout un capital patate pour la journée non négligeable, inégalé par les potages en vitamine E qu'on veut nous faire avaler.

Clips

  Commercial Breakdown



  I Ain't Losing Any Sleep



  Put You In Your Place



  Borders

Écrit par mbfcs2 | Publié le 09 février 2007


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
C'est pas moi que j'ai commencé

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb