Quoi ! Vous n'êtes pas connecté ! Mais c'est fou, ça, oh, eh.
» Vite ! Je veux m'inscire !
» Vite Vite ! Je veux m'identifier !
Les derniers commentaires >
s'ils l'ont dit, c'est q'c'est vrai

Membres connectés
Bah... Personne!
Fl'URSS des articles
Contact
Besoin d'un crédit ? Je peux pas vous aider. En revanche, pour toute remarque ou preuve d'affection, vous pouvez me contacter via mbfcs2 arobase hotmail point com. Love. (sinon y a aussi via michelin, mais là c'est pas super drôle)
-
Icones :
famfamfam
Trees :
~getfirefox






Chroniques d'albums

Thirteen Senses - 2004 - The Invitation

TRACKLIST
01. Into The Fire
02. Thru The Glasses
03. Gone
04. Do Not Wrong
05. The Salt Wound Routine
06. Saving
07. Lead Us
08. Last Forever
09. History
10. Undivided
11. Automatic
--------------------
LIEN TERNET
Site officiel
DERNIERES CHRONIQUES

Warning: main(./fichiers/composants/derniers-cd.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-thirteen-senses-the-invitation.php on line 36

Warning: main() [function.include]: Failed opening './fichiers/composants/derniers-cd.php' for inclusion (include_path='/mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/116/sdb/f/6/nazejournal/articles/cd-thirteen-senses-the-invitation.php on line 36
On a l'habitude de dire que les vendeurs de la FNAC ne sont pas *trop* compétants (et j'ai pu encore, cet après-midi, avoir encore quelques preuves qui vont dans ce sens), mais il y a sans doute, dans chaque équipe, un bon monsieur (ou madame) qui fait la programmation de ce qui est diffusé. En l'occurence, Thirteen Senses, qui est arrivé dans mes mains après avoir entendu des extraits sur place puis sur le site de la FNAC (et oui, je l'ai pas téléchargé non plus).

Et du coup, c'est un album plein de guitare, de chansons pop et souvent douces, oh putain, ça sent l'été. Puisqu'il faut bien situer avec des chansons qu'on connait déjà, c'est un mélange d'un peu de Coldplay et de A-Ha pour la voix (mais de loin et en bien plus douce, plus sucrée aussi), et de mélodies guitares un peu - toujours qu'un peu - comme les derniers albums de A-Ha mais pas de Coldplay (en même temps la guitare chez Coldplay, voilà quoi). J'en vois déjà fuire, d'autres avouer que les derniers A-ha dataient pour eux de 1985, pas bien grave, on va étudier l'album ensemble.

Et pourtant, on commence avec deux chansons piano / guitare, Into The Fire et Thru The Glasses, aux montées bien prenantes et finalement deux des plus péchues de l'album (mais c'est pas du métal hein). Ca lance bien l'album, deux chansons tout ce qu'il y a de pop, mais c'est de la bonne, avec parties pleines de guitare aussi, sèche et classique messieurs dames.

Viennent ensuite Gone, Do Not Wrong, The Salt Wound Routine, trois chansons sur le même principe de guitare et piano aux accords classiques, mais le tout très tranquille. On découvre des refrains avec de l'aigu (un peu), et c'est là de très bons exemples de ballades pop un peu folk. On a le droit également de découvrir un peu de production, mais alors vraiment un peu, juste quelques sons venus rendre le tout un peu plus planant.

Saving fait tout comme ces petites copines, appliquant les mêmes principes de chanson calme mais surtout pas molle. On peut noter une fin piano + voix un peu en dehors, difficile à décrire mais que j'aime beaucoup (ah bah ça c'est de l'info mes amis !). Et pour finir la plage, un petit morceau de piano pour finir totalement le dodo.

Lead Us et Last Forever voient réapparaître les guitares électriques et un son un peu plus péchu (je vais pas dire rock, même si maintenant tout est un peu rock). On n'échappe quand même pas aux bonnes parties de piano + guitare, avec la voix du chanteur Will South qui ne perd pas le nord. Ah ah ! J'adore cette blague.

History est une chanson qui, ma foi, est très bien réussie, avec une voix impeccable qui démarre quasiment a cappella (avec un peu de piano) et tous les instruments qui arrivent progressivement sans faire la fanfare. Et puis hop !, re tout calme et fin en montée avec guitare et accords plaqués au piano. Ah bah ça mes amis !

L'avant-dernière chanson intitulée Undivided se divise en une partie chantée très calme, avec petite voix aiguë, et les copains qui débarquent avec leurs instruments pour jouer leur partie opéra rock au milieu.

Enfin, Automatic paraît un peu plus sombre, et sert très bien de sortie d'album, réunissant tout ce qui fait la force de l'album.

Si vous m'avez bien suivi, y a un peu de tout dans cet album. Au final, on a donc là un bel effort pour les beaux jours, même pas un truc de dépressif. Le tout étant d'apprécier la voix, et les ballades pop sucrées mais pas mièvres.
_

Écrit par mbfcs2 | Publié le 19 mai 2005


Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :

 S'abonner au fil RSS des commentaires de cette page
L'avenir des jeunes, c'est d'vieillir

© nazejournal.com, un site qu'il est bien.
Depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui.
et aussi > Portfolio | le NazeBlog | à propos du NazeJournal | des nouvelles d'El_ChiCo
et des vieux trucs > Le studio | Euro2008 | TP131OnTheWeb